Les abeilles.

Publié le par Uni'vers Nature

Les abeilles.

Lors que l'on entend le mot abeille, on pense à ruche, miel, rayures, piqûre, fleurs et plein d'autre. Et si je vous disais qu'on nous a menti « tin tin tin tiinnn ! » (il y a toujours le 5eme symphonie de Beethoven qui s'enclenche dans ma tête quand je parle de révélation). Bon, « mentir » est peut-être un peu fort comme mot sachant ce que je vais révéler « tin tin tin tiinn » (bon ok, j’arrête).

Première idée reçue: les abeilles vivent dans des ruches.

C'est le cas mais pas pour toutes. En effet, seulement 10% des abeilles sont grégaires, c'est-à-dire qu'elles vivent en colonie. Le reste sont solitaires. Elles ne font pas de miel, elles mélange le nectar et le pollen pour former des petites boulettes de nourriture qu'elles stockent pour les jeunes. Elles sont plutôt farouches et non agressives, la moitié d'entre elles n'ont même pas de dard.

Qu'elles vivent en colonie ou seules, elles ont le même rôle dans la pollinisation et sont toutes aussi vulnérables face aux pesticides. Contrairement au ruche qui sont visibles et que nous protégeons, les abeilles solitaires font principalement leur nid dans la terre, pour les autres, cela peut-être dans des tronc d'arbres morts, dans d'anciennes galeries d'insectes, n'importe quel trous habitables. Malheureusement et sans le savoir, nous détruisons leurs nids en brûlant le bois, en remuant la terre par exemple.

Ruches des abeilles grégaires et nid d'une abeille solitaire.Ruches des abeilles grégaires et nid d'une abeille solitaire.

Ruches des abeilles grégaires et nid d'une abeille solitaire.

Tête d'abeille.
Tête d'abeille.

Deuxième idée reçue : les abeilles ont leurs antennes sur le haut de la tête.

Faux, complètement faux. Contrairement à ce que l'on nous a fait croire avec des personnages populaire comme Maya l'abeille, Pops (mascotte des céréales Miel Pops) ou encore Barry B. Benson du film Bee Movie, les abeilles n'ont pas leurs antennes sur le haut de la tête mais entre les yeux. C'est modification est sans doute esthétique : un personnage avec des antennes à la place du nez n'est pas très vendeur.

Maya l'abeille, Pops et Barry B. Benson.Maya l'abeille, Pops et Barry B. Benson.Maya l'abeille, Pops et Barry B. Benson.

Maya l'abeille, Pops et Barry B. Benson.

Les abeilles.

Troisième idée reçus : on peut se soigner avec les abeilles.

Le miel est un indispensable des recettes de grand-mère. Lorsque l'on a mal à la gorge, on en prend une cuillère. Un cicatrice ou une brûlure, on en étale sur la plais.

Les abeilles.

Un autre produit provenant des abeilles est utilisé en médecine depuis des siècles : son venin. Qu'il soit administré en piqûre ou directement via son dard, le venin permet de soigner les douleurs articulaires et certaines maladies inflammatoires. Mais contrairement au miel où il y a peu de contre indications (il faut évité d'en donner aux enfants de moins de 2 ans à cause de leur flore intestinale peu développé et au diabétique comme tous aliments sucrés), le venin comporte de sérieux risque d'allergie (environ 2% de la population en sont allergiques) donc la procuration de ce remède doit être surveillé et prodigué par des professionnels.

Quoi qu'il en soit, lorsque l'on a rien demandé et que l'on se fait piquer, ça fait comme même mal et ça gratte.

Les abeilles nous nourrissent et nous soignent directement. Elles interviennent aussi dans de nombreux cycles biologiques d’espèces végétales. Elles sont même dans certain cas indispensable. Tout les ans, 1,5 millions de ruches sont transportées en camion dans la vallée de San Joaquim (Californie – USA) pour polliniser les champs d'amandiers. Pourquoi chaque année ? Parce que les amandiers sont noyés sous les pesticides tuant les petites ouvrières qu'il faut renouveler sans arrêt.

Amandiers de Californie.

Amandiers de Californie.

Si vous voulez en savoir plus sur les abeilles, rendez-vous à la BU de St Martin qui, en plus d'une exposition, vous propose une sélection d'ouvrage sur le sujet.

Les abeilles.Les abeilles.

Ingrid R.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article